10 juin 2021

Le mariage de Figaro fait partie des grands classiques de la littérature française encore étudiés de nos jours. Cette pièce de théâtre, écrite par Beaumarchais, mêlant humour et critique sociale, raconte l’histoire de Figaro, un valet au service d’un comte qui s’intéresse d’un peu trop près à sa jeune fiancée Suzanne. Pourtant déjà marié, ce dernier a l’intention de courtiser la demoiselle. Mais, c’est sans compter sur l’ingéniosité de Figaro et de sa belle qui s’unissent pour punir l’époux infidèle. Finalement, ils parviennent à le ridiculiser et à le contraindre à s’excuser de ses actes devant la foule.

Les élèves de 2A et 2B se sont donc pris au jeu et ont offert aux spectateurs de magnifiques prestations.

Ce mardi 11 mai 2021 de 10h 35 à 12H 35, il ne fallait pas rater le spectacle de la 2d B. Plusieurs groupes
d’élèves se sont succédés pour vous présenter des scènes différentes des 5 Actes de la Pièce de Beaumarchais : « Le Mariage de Figaro ». Les élèves ont revêtus leurs costumes d’époque ( confectionnés par eux) mais aussi des costumes africains pour certains, qui leur ont valu beaucoup d’acclamations du public.

Deux groupes d’acteurs distincts avec des options différentes pour leur interprétation scénique : le Figaro de Beaumarchais au plus près du texte ou le figaro à l’africaine avec un mélange de bambara. Certaines scènes révisées à l’africaine et costumées, ont suscité quelques -bons fous rires- dans le public. Nous saluons la performance des élèves et les encourageons à de nouvelles prestations.

Acte 1 scène 9 : Nous nous sommes amusés à jouer cette scène, et avons vécu une belle émotion quand Marcelline la mère de Figaro embrasse Suzanne la fiancée de Figaro. C’est toujours un plaisir de voir de nouvelles choses. La bande de cop’s des 2B a réussi à nous faire vivre de belles émotions.

TEMOIGNAGES :
Le trac au théâtre : Acte 1 scène 8

  • Kontaté fatoumata :

« Pour la première fois sur scène et dans un élan de gaité à jouer cette scène , j’avais le trac de l’acteur. J’avais peur de ne plus rien savoir en coulisses, je ne tenais plus en place et l’angoisse montait . Mais, dès l’entrée sur scène, ma peur s’est envolée , j’étais dans le personnage, ses paroles venaient naturellement … j’étais dans mon élément. J’ai découvert que le théâtre me plaisait. »

  • Korotoumou Ouattara :

« Quel trac ! Ouf c’est fini. Après mon passage, j’étais soulagée ça j’avais si peur d’oublier mon texte. Je trouve qu’on a fait de notre mieux même si ce n’était pas parfait. J’ai eu un peu de mal à parler au début mais après je me suis laissée emporter par le texte et le jeu des acteurs. Je me sens bien maintenant. »

  • Assiatou Bah, à propos de la représentation du mariage de Figaro  » sous l’oeil africain » :

« Nous avons assisté à une magnifique représentation d’un Figaro pas comme les autres, en Bazin et aux intonations africaines , il nous a fait redécouvrir les intrigues de Beaumarchais. »

Un spectacle « audacieux, original et pertinent » :

  • Mouye Toure :

« La représentation du Mariage de Figaro des 2de B du lycée Liberté était un moment magique, un instant suspendu dans le temps. Les élèves ont su réinventer et interpréter cette pièce avec brio. La version africanisée de la scène 8 d l’acte I nous a fait rire aux larmes. De l’hilarante interprétation de Suzanne par Sali TIVIER à la somptueuse incarnation de la comtesse par Aminata SOUMARE, tout a été mis en oeuvre pour honorer les cultures africaines tout en respectant l’esprit de BEAUMARCHAIS. Quant aux autres groupes qui , eux, sont restés dans une mise en scène plus classique, ils n’ont pas démérité. Ils nous ont captivé parla vivacité de leur jeu d’acteurs et la parfaite maitrise de leur texte. Les répliques étaient longues à mémoriser c’était une véritable prouesse pour une première. Le coup d’éclat de Figaro, lors de la scène 15 de l’acte V, le tribunal n’a pas manqué de marquer le public. Un figaro envoyant tous les documents au
travers de la scène, toutes feuilles au vent !
Les élèves ont mis tout leur cœur à l’ouvrage et se sont bien amusés , ce qui leur a valu des éloges du corps professoral et une foule d’applaudissements des camarades. »

  • Habib Tall :

« Le mardi 11 mai 2021 à 10h 40 la classe de 2de B du lycée Liberté a joué une pièce de théâtre extrêmement originale sur l’estrade de la cour de le l’école : « le mariage de Figaro » une pièce de Beaumarchais. Accompagnés musicalement de l’ouverture des Noces de Figaro de Mozart. Les élèves se sont démarqués non seulement par leur bonne humeur qui émanait des scènes jouées mais aussi par la présence d’un thème Original venu s’y mêler: l’AFRIQUE . Le public a eu doit à un comte et une comtesse, un Figaro et sa Suzanne tous en BAZIN traditionnel aux couleurs chatoyantes et aux accents africains et une gestuelle particulière . Qui l’eut cru ! Un Beaumarchais sahélien !
Dans un tout autre style, la verve de Beaumarchais a raisonné dans un duo de choc : BARTHOLO et FIGARO s’affrontant dans une joute verbale au tribunal de la scène 15 . Des répliques longues et affutées qui résonnent encore dans nos têtes.
Et encore, un autre groupe est venu nous jouer la scène des retrouvailles de Figaro et sa mère Marceline. Ce fût émouvant.
Tout ce spectacle a été original et unique, il restera marqué à tout jamais dans nos esprits quand nous nous remémorerons notre année de seconde. Les professeurs spectateurs ont applaudi vivement et félicités toute la petite troupe. »

  • Mme Martin (professeure de français) :

 » Merci aux jeunes pour leur interprétation et leur travail. Merci aux metteurs en scène pour leur efficacité. Merci à tous. Bravo ! »